Grand Paris, Pense à l’éco-conception pour tes ponts !

Pour fédérer, dès la phase de conception d’un pont, un argumentaire est indispensable à chacun des acteurs pour réussir : une collectivité pour « mieux acheter », un bureau d’étude, un architecte ou une ingénierie « pour mieux concevoir », un fabricant/fournisseur « pour mieux faire consommer », les citoyens, les fournisseurs « pour mieux maintenir » et  « pour mieux gérer la fin de vie ».

Certains acteurs et parties prenantes du Bâtiment et des Travaux Publics se posent cette question. Je me propose d’y répondre car seedD-consulting donne du sens à la performance : mieux concevoir, mieux fabriquer/produire, mieux consommer, mieux gérer les déchets. Ainsi dans la phase de conception d’un pont, une collectivité pour « mieux acheter », un bureau d’étude, un architecte ou une ingénierie « pour mieux concevoir », un fabricant/fournisseur « pour mieux faire consommer », les citoyens bénéficier du « pour mieux maintenir » ont besoin d’un argumentaire pour fédérer leurs idées et réussir ensemble leur projet.

Cela peut sembler anodin de construire et d’exploiter un pont tellement nous voyons et utilisons de ponts dans notre quotidien, sans même parfois nous en rendre compte car nous nous sentons en sécurité. Pourtant, construire et exploiter un pont représente une performance d’envergure : c’est un investissement onéreux, un élément a priori « lourd de conséquence » compte tenu de sa longue durée de vie attendue et un édifice généralement imposant, qualifié même d’ouvrage d’art par les spécialistes du BTP. Ces derniers ne voient pas obligatoirement l’intérêt d’une écoconception (ou d’une éco-innovation) car depuis des décennies ils réalisent avec succès des ponts.

Cette performance d’envergure devient une « réelle » performance observable sur le TERRAIN si les bénéfices sont supérieurs aux pertes, dans le temps (aujourd’hui et demain) et dans son environnement économique, sociale, humain et naturel. L’écoconception est alors une méthode qui permet d’estimer cette performance, qualitativement et/ou quantitativement, en fonction du contexte et des informations disponibles, tout au long du cycle de vie du bien et/ou du service : concevoir, fabriquer, utiliser, maintenir, gérer la fin de vie.

Nous allons préciser point par point les avantages d’écoconcevoir. Souvenons-nous. En 1975 les pouvoirs publics français et européen ont incité à l’écoconception et éclairé sa voie, en élargissant la responsabilité des entreprises. Aujourd’hui la tendance est maintenue en France par l’objectif de réduction des besoins de ressources de 30% à l’horizon 2030 et la réduction des déchets de 50% au travers du plan déchets. La réforme des marchés publics incite les collectivité à réaliser des commandes public intégrant « le coût de cycle de vie » et ainsi à acheter « durable ».
L’image des municipalités, de leurs dirigeants (maires, présidents, etc.) est sensible à la performance des investissements, de leur utilité et de leur trace dans le temps. Pour faire face au changement climatique, nous pouvons remarquer aujourd’hui les représentant des villes en première ligne, pour agir vers une transformation durable et soutenable pour leurs citoyens, dont le nombre est en constante augmentation. L’exigence du citoyen est de plus en plus forte et la critique aussi. Renforcée par les réseaux sociaux, des minorités peuvent décider de passer outre le consensus général. Elles sont parfois vindicatives et violentes, particulièrement quand des études obligatoires ne sont pas menées.
Au delà de la simple réduction des coûts, l’écoconception permet d’augmenter la valeur et la durabilité du bien, avec un circuit de décision réactif et ouvert aux innovations. La complexité de l’étude de cet ouvrage reste équivalente a priori entre une conception et une écoconception. Le design et l’architecture du pont auront à prendre en compte le réchauffement climatique, à intégrer et à préciser par exemple la température extérieure, la résistance au vent et la durée de vie prévu pour cet édifice.

Certaines propositions pourront aussi être mise en valeur grâce à la « facilité » de réparation et de maintenance de l’œuvre. Le coût complet, l’implication des entreprises locales dans l’exploitation et le coût pour l’environnement, comme le poids du pont et les externalités engendrées, peuvent peser dans la décision et le choix de la solution.
La fin de vie d’un pont peut être un arrêt d’exploitation, un abandon suivi d’un démontage ou d’un effondrement. Un pont pourra finir enfoui sous un champ, dans un désert ou une décharge. Cette étape peut aussi être l’occasion d’un rallongement de la durée de vie, une extension de l’exploitation par une réparation modulaire ou un démontage à moindre coût. En France, le législateur étudie l’ouverture une filière REP pour le BTP. Cette filière du BTP représente 73% des déchets en France (2010) dont 40 millions de tonnes imputés au Bâtiment et 220 millions de tonnes pour les Travaux Public (dont 93% des déchets sont inertes). Ainsi, prendre en compte dès la conception la fin de vie d’un ouvrage tel qu’un pont revient à réaliser une écoconception.

En conclusion, nous ne trouvons aucune contre-indication flagrante à l’écoconception, et bien au contraire, nous venons d’énumérer de nombreux points qui s’imposent à nous, telles des évidences, pour réaliser « maintenant » l’écoconception d’un pont. Le risque de ne pas le faire maintenant est notamment de se voir reprocher de ne pas avoir fait d’écoconception pour un achat important ayant des conséquences sur au moins un siècle et pour un coût économique de l’étude non significatif car de l’ordre de +/-1% de l’investissement global du projet c’est-à-dire noyé dans la marge d’erreur.
L’ambition est d’inclure #climatchange et #biodiversité au coeur des prises de décision.
Nous restons à l’écoute de la réalité du TERRAIN et des décideurs. Toute remarque, critiques ou contre-argumentaire seront les biens venus.

David Desjardins – directeur de seedD-consulting – https://bit.ly/2LujRmP

oxygénez vos bénéfices grâce à l’économie circulaire

Pin It on Pinterest

Share This